Catégories du blog

Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Nos services

Informations

Développement comportemental du chiot : Période de socialisation

Publié le : 09/05/2018 09:18:52
Catégories : ÉDUCATION ET COMPORTEMENT CHIEN ET CHAT

Période de socialisation

Le chiot voit, entend, se déplace aisément et joue à se battre. Il teste ses moyens de communication, grogne et aboie. Il s’attache à sa mère et est en détresse en son absence. Ses dents de lait rendent la tétée douloureuse pour la maman qui tend à s’écarter de sa portée.


Le chiot va apprendre qu’il appartient à l’espèce chien.

Pendant la période de socialisation, le chiot prend contact avec le monde extérieur, c’est aussi le moment privilégié pour la relation sociale.
C’est la période de l’apprentissage de son espèce, des moyens de communication et des règles de la vie sociale. Ces deux derniers apprentissages continuent au-delà de la période de socialisation, mais à 7 semaines, l’apprentissage de l’espèce se termine. Pour cela, le chiot doit vivre avec des chiens et il doit vivre avec des gens de différents types (hommes, femmes, enfants) et avec d’autres animaux comme des chats, chevaux, lapins…

En effet, on observe entre 3 et 5 semaines que le chiot est attiré par tous les êtres vivants peu importe l’espèce. Il apprend à reconnaître les espèces qu’ils rencontrent en retenant leurs caractéristiques.
À partir de 5 semaines l’attraction pour les espèces inconnues, c’est-à-dire qu’il n’a jamais rencontré, diminue. À partir de cet âge, le manque d’attirance pour les espèces nouvelles se transforme même en crainte ou en aversion.
Nous en déduisons que la période critique, c’est-à-dire la période la plus favorable pour l’apprentissage des espèces amies, commence à partir de la 3 ème semaine pour décroître dès la 6 ème semaine.

Comportement alimentaire du chiot. 

L’allaitement maternel a encore lieu, mais le plus souvent la mère reste debout. Elle quitte le nid de plus en plus longtemps. Progressivement, le chiot passe d’une alimentation liquide à une alimentation semi-liquide. Il arrive que certaines chiennes régurgitent des aliments prédigérés pour nourrir leur chiot dès l’âge de 3 semaines.
À 5 ou 6 semaines, le petit chien mange presque comme l’adulte. On lui donne 3 repas par jour néanmoins les aliments trop durs sont encore un peu difficiles à mastiquer pour lui, car ses dents de lait sont trop pointues.
Sa mère ne le laisse quasi plus tétée. Le sevrage s’effectue à l’âge de 7 semaines.
Par ailleurs, le chien boit du lait ou de l’eau en lapant comme l’adulte. Signalons ici que la croissance du chiot est très rapide et qu’à 7 semaines il pèse 10 fois son poids de naissance.

Comportement éliminatoire du chiot

À partir de 3 semaines, les chiots commencent à se déplacer et sont maintenant aptes à éliminer seuls. Les chiots des deux sexes adoptent alors tant pour la miction (émission d’urine) que pour la défécation (émission de matières fécales /selles) une position accroupie. Au début de la période de socialisation, le chiot urine et déféquer n’importe où même dans le nid. 
Dès 5 semaines, il sort systématiquement du nid pour éliminer.
À 6-7 semaines, le chiot marche le nez au sol et recherche la place des déjections précédentes avant de déféquer. On observe alors qu’il retourne au même endroit. C’est l’âge idéal pour commencer l’apprentissage de la propreté.

Remarquons que mâle et femelle adopte à peu près les mêmes positions pour éliminer. Ce n’est qu’après plusieurs mois que le mâle lève la patte pour uriner, aux alentours des 1 an.

CHIOT période de socialisation

Comportement locomoteur du chiot

Vers 4-5 semaines le chiot marche encore un peu maladroitement mais il court et franchit des obstacles.
Après 7 semaines, la myélinisation se termine, les différents réflexes prostéraux sont bien acquis et on peut dire que la coordination motrice est quasi comparable à celle de l’adulte.

Comportement veille sommeil du chiot 

Vers 4-5 semaines, le chiot est éveillé plus de 65 % du temps. Son rythme se rapproche de celui de l’adulte. Les périodes d’activité sont entrecoupées de courtes périodes de sommeil.
Les chiots dorment toujours en tas dans le nid. Vers 6-7 semaines, ils dormiront progressivement séparément et hors du nid.

Les capacités sensorielles du chiot 

Dans le courant de la 4ème semaine, les replis cutanés du pavillon de l’oreille ont disparut. La myélinisation des voies auditives se terminent. Le chiot entend bien. On note une orientation vers tout ce qui fait du bruit produit dans l’entourage.

La vision devient effective dès la 4ème semaine. Le chien perçoit les différences de niveau et recule devant le vide. Par ailleurs, si on l’approche d’une surface en le tenant la tête vers le bas, il tend les membres antérieurs, le cou et la tête comme pour s’y poser. On peut en déduire qu’il voit se rapprocher la surface. C’est le test de placement au cou. Enfin, le chiot s’oriente spontanément vers des stimuli visuels de l’entourage.

Le répertoire vocal est complet dès la 4ème semaine. Le chiot aboie, grogne et gémit.

Dès le début de la 4ème semaine, au cours des jeux, le chiot va mettre au point, tester, une série de mouvements et de postures à partir des réactions provoquées chez ses congénères, c’est ainsi qu’il apprend et développe ses moyens de communication visuels. Parmi ces mouvements, notons le fait de remuer la queue.

Le comportement social du chiot

Période de socialisation DU CHIOT

Les postures sont également testées au cours des jeux.
Vers 6-7 semaines, elles sont plus nettes : attitude de dominance, attitude de soumission, attitude d’invitation au jeu.


La communication tactile est peu étudiée chez le chien, on observe le léchage mutuel entre les chiots d’une même nichée, ils se mordillent fréquemment le museau et les oreilles.

Rappelons que dès l’âge de 3 semaines, le chiot apprend qu’il est un chien. Il est attiré par les êtres qu’il rencontre. En premier lieu, par sa mère et ses compagnons de nichée ensuite par l’homme qui s’en occupe régulièrement. Et éventuellement par des animaux appartenant à d’autres espèces. Cette période de forte attirance dure jusqu’à environ 7 semaines et les espèces rencontrées feront partie des espèces amies avec lesquelles, le chien entretiendra toute sa vie des bonnes relations.

À 7 semaines, apparaît l’aversion pour les espèces inconnues ce qui termine l’apprentissage des espèces amies.

Le comportement agonistique* du chiot
* Concept global recouvrant l’ensemble des conduites en rapport avec les confrontations de rivalité entre individus. Il englobe l’agression et la fuite. 
Chez les chiots, il est assez difficile de différencier les comportements de jeux des comportements agonistiques. Effectivement, à cet âge, ils jouent à se disputer, se donnent des coups de patte, se mordillent mutuellement (oreilles, patte, queue…), montent sur le dos des uns des autres.

Vers 5 semaines, ils apprennent l’inhibition de la morsure. Ils se mordent mutuellement les oreilles, mais les dents de lait étant très pointues, le chiot mordu crie, le mordeur lâche prise. C’est un apprentissage important, car c’est ainsi que le chiot apprend à limiter la morsure. On parle alors d’apprentissage des autocontrôles.

Il commence à défendre un objet ou un aliment. Si un autre s’approche, il grogne et met la patte sur l’objet défendu. Il secoue le jouet comme le chien adulte prend une proie qui tue.

Le comportement allélomimétique du chiot (capacité à imiter le comportement des autres chiots)
Si un chiot commence à mâchouiller un jouet, un autre fera la même chose
Ce comportement apparaît pendant la période de socialisation. À la 7ème semaine, les chiots effectuent les mêmes activités ensembles.

Dès que le chiot devient bien mobile, il explore très activement non seulement tous les individus qu’il rencontre, mais également tous les objets de son entourage. Cette exploration fait appel à tous les organes des sens. Tout est investigué avec les yeux, les oreilles, le nez et la bouche.

La pièce d’éveil

La pièce d’éveil est une pièce de jeu équipée de jouets d’enfants colorés, mobiles et bruyants, d’une installation sonore permettant de produire une variété de sons (parmi lesquels des sonorités explosives) et de tapis de différent type de surface pour la stimulation tactile.
L’accès à un jardin, à un environnement extérieur riche en stimulations est également un facteur favorable à l’éveil des chiots.

CHIOT période de socialisation

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)