Catégories du blog

Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Nos services

Informations

Promotions

L’arthrite chez le chien et le chat

Publié le : 01/03/2018 07:25:22
Catégories : SANTE , SOINS ET HYGIÈNE DE VOTRE CHIEN ET DE VOTRE CHAT

arthrite chez les chats et les chiens


Le cartilage est une substance glissante qui agit comme un pare-choc ou un « coussin » entre les os dans l’articulation. Il permet aux os de se déplacer et de circuler les uns sur les autres sans douleur.

L’arthrite apparaît lorsque le cartilage d’une articulation s’abîme. Au final, le cartilage arthritique  devient enflammé et douloureux.

Il existe plus d’une centaine de types différents d’arthrite chez les humains. Chez les animaux de compagnie, la forme la plus répandue de l’arthrite est l’arthrose, parfois surnommée « maladie dégénérative des articulations ».

Parmi les différents types d’arthrite, on retrouve la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrite septique qui sont causées par une infection du cartilage. L’arthrite affecte plus généralement les animaux d’âge moyen à avancé. Toutefois, la maladie n’est pas limitée à ces tranches d’âge et les animaux plus jeunes peuvent en souffrir aussi.

Quand l’arthrite fait son apparition dans l’articulation, ce qui génère de la douleur, cela entraîne des changements de comportement chez l’animal : ce sont les symptômes primaires de la maladie. Parce que l’arthrite se développe généralement avec l’âge, les propriétaires d’animaux de compagnie prennent parfois le changement de comportement de leur animal pour des changements normaux dus à l’âge (comme la durée du jeu qui diminue) alors qu’en fait, l’animal peut souffrir de douleurs arthritiques assez sévères. 

 

Les types d’arthrite


L’arthrose
L’arthrose est la forme la plus commune de l’arthrite. Elle est causée essentiellement par une usure continue du cartilage mais peut aussi survenir lors d’un accident. L’arthrose commence par une perturbation dans l’articulation, puis enfin, les os s’érodent les uns dans les autres. La maladie peut débuter par une douleur mineure pendant l’activité de l’animal mais peut se transformer en une douleur chronique qui peut même survenir lorsque l’animal est en repos. L’arthrose affecte plus généralement les articulations porteuses mais elle peut aussi affecter aussi bien les grandes que les petites articulations du corps. Contrairement à la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose est une maladie plus répandue chez les animaux âgés. L’arthrose, comme la polyarthrite rhumatoïde, est inguérissable mais on peut l’empêcher de s’aggraver. La physiothérapie peut être utile pour renforcer les muscles et les articulations. Les médicaments anti-douleur peuvent être nécessaires. Pour certains animaux, la perte de poids peut alléger la pression sur les articulations, ce qui réduit le développement de l’arthrose.

La polyarthrite rhumatoïde
La polyarthrite rhumatoïde apparaît lorsque le système immunitaire commence à attaquer les tissus du corps. L’attaque est plutôt globale et elle affecte non seulement l’articulation mais aussi beaucoup d’autres parties du corps. Cette maladie cause des dommages à la membrane synoviale et au cartilage. Au final, on assiste à une érosion des os de l’autre côté de l‘articulation. Les médicaments utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde incluent des corticostéroides.

 

Les symptômes


Les symptômes de l’arthrite ne sont peut-être pas visibles dans les premiers stades de la maladie mais ils prennent la forme de douleurs qui augmentent dans l’articulation. Les symptômes peuvent être particulièrement difficiles à repérer chez les chats comme ils ont tendance à cacher les signes de blessure ou de faiblesse. Un animal souffrant d’arthrite peut favoriser un ou plusieurs de ses membres ou boiter. Le genre et la sévérité du boitement dépendront des ou de l’articulation(s) qui sont touchées. Le boitement est souvent plus prononcé immédiatement après que l’animal se réveille et devient moins visible au fur et à mesure que l’animal commence à bouger.

Une mobilité réduite

À cause de la douleur causée par l’arthrite, les animaux affectés peuvent devenir plus réticents à bouger de la manière dont ils avaient l’habitude de faire autrefois. Par exemple, les chats souffrant d’arthrite peuvent arrêter de sauter dans des endroits élevés pour aller dormir ou ils peuvent arrêter d’utiliser les bacs à litière à rebords hauts. Les chiens peuvent avoir du mal à s’asseoir, à sauter dans la voiture ou en dehors du véhicule, ou monter et descendre les marches.

Une posture anormale

L’arthrite peut aussi affecter certaines parties de la colonne vertébrale. Cela conduit à une posture anormale avec un dos voûté, un cou endolori, ou un boitement dans une des deux pattes arrière ou les deux. 

Une activité réduite

Les animaux souffrant d’arthrite fatiguent plus facilement. Pour les chiens, les promenades peuvent devenir plus courtes et votre animal peut passer plus de temps à dormir ou à se reposer.

Une toilette inhabituelle

Les animaux de compagnie souffrant d’arthrite se lèchent souvent, mâchent ou mordent les endroits douloureux du corps. Si ça devient grave, on peut voir apparaître une alopécie sur l’endroit affecté ou une peau enflammée. Inversement, votre animal de compagnie peut se laver moins souvent car les mouvements lui sont douloureux.

Des changements dans le tempérament

Comme pour toutes les maladies qui causent de la douleur, votre animal de compagnie peut devenir irritable si l’arthrite se développe. Il peut se montrer brusque, mordre ou se plaindre quand on le touche. Il peut être nécessaire de revoir sa façon de caresser ou de manipuler l’animal pour ne pas lui causer de douleur.

Une atrophie musculaire

Une atrophie musculaire est une baisse de la masse des muscles. Cette baisse peut être partielle ou complète. Les animaux souffrant d’arthrite peuvent développer une atrophie musculaire due à l’inactivité. Les muscles atrophiés dans les pattes vont donner à votre animal l’apparence d’avoir des pattes plus fines que d’habitude.

 

Les facteurs de risque


La génétique
Certaines races de chat sont plus sujettes à l’arthrite que d’autres. La dysplasie des hanches (un développement anormal des articulations des hanches) est plus particulièrement commune chez les Maine Coon, les persans, les siamois et d’autres encore. La luxation de la rotule chez le chat (une dislocation de la rotule) est plus répandue chez les abyssins et les Devon rex. Chez les chiens, les grandes races comme le labrador, le retriever, le berger allemand, et le Malamute, ont tous plus tendance à développer une dysplasie des hanches que les autres.  

Une blessure ou un traumatisme
Les fractures, les dislocations et autres blessures de l’articulation peuvent causer une conformation anormale de l’articulation et un développement irrégulier dans le futur. Cela peut entraîner une arthrose secondaire.

L’obésité
Aucune preuve reliant l’obésité à l’arthrite n’existe, toutefois, l’obésité peut aggraver la situation.



Incidences


Chez les chiens, les articulations les plus généralement affectées par l’arthrite sont :

• la hanche

• le coude

• l’épaule

• le genou (l’articulation fémoro-tibiale)

• le poignet (le carpe)

• la cheville (le jarret)

• la vertèbre (les articulations intervertébrales)

 

Chez les chats, les articulations les plus communément touchées par l’arthrite sont :

• l’épaule

• la hanche

• le coude

• le genou

• la cheville (le tarse)

 

Le diagnostic


Un vétérinaire sera capable de diagnostiquer une arthrite éventuelle chez votre animal de compagnie. Il procédera à un examen sur votre animal et il pourra prendre des radios. Parfois, il peut être nécessaire de faire des prises de sang ou des échantillons de liquide articulaire pour examiner une infection éventuelle.



Le traitement


Bien qu’on ne puisse pas guérir l’arthrite, il existe des traitements capables d’apaiser la douleur de votre animal. La solution, visant à ce que les animaux souffrant d’arthrite se sentent bien, n’est pas de limiter leur activité mais de gérer la douleur. Au début, le traitement anti-douleur peut être agressif surtout si l’animal est resté inactif pendant longtemps. Au fur et à mesure que les bénéfices des exercices physiques deviennent visibles, le besoin en anti-douleurs baissera la plupart du temps.

Les exercices physiques

L’exercice physique est important pour traiter l’arthrite puisqu’il permet aux muscles, aux tendons et aux ligaments autour des articulations de rester forts. Si les tissus conjonctifs s’affaiblissent ou se distendent, ils peuvent aggraver l’arthrite. L’exercice stimule la production de liquide articulaire qui lubrifie l’articulation et nourrit le cartilage. L’exercice peut aussi empêcher les animaux de devenir obèses. Le surpoids augmente la charge sur les articulations ce qui rend les mouvements encore plus douloureux.

Les médicaments

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les opiacés peuvent être utilisés dans le traitement de l’arthrite.

Les régimes

Des régimes ou des compléments alimentaires sont disponibles pour les animaux souffrant d’arthrite. Ils contiennent des acides gras essentiels pour réduire l’inflammation mais aussi des glycosaminoglycanes, la « composante de base » du cartilage.  

Les traitements additionnels

L’acupuncture et la thérapie par rayonnement laser basse énergie sont aussi utilisées dans le traitement de l’arthrite chez les animaux de compagnie.



Prévention


Bien que toutes les formes d'arthrite ne soient pas évitables, vous pouvez réduire les risques de votre chien ainsi que la gravité de la maladie par :

  • La gestion du poids est la première chose à laquelle il faut répondre. Toutes les procédures chirurgicales et médicales seront plus bénéfiques si l'animal n'est pas en surpoids.
  • L'exercice offre une bonne amplitude de mouvement et la construction musculaire et limite l'usure des articulations.
  • Un endroit chaud et confortable pour dormir loin des courants d'air. Un bon couchage aidera à protéger les articulations douloureuses. 
  • Une rampe dans le jardin, comme alternative aux escaliers.
  • Une assistance lors de l'entrée et de la sortie des voitures.
  • Une nourriture correctement équilibrée pour soutenir la croissance des chiots et maintenir le poids corporel, riche en antioxydant naturel (par exemple la Vitamine C agit comme un antioxydant et est un nutriment important dans la synthèse du collagène et du cartilage.) et avec un supplément d’oméga 3. Les propriétés anti-inflammatoires des acides gras oméga-3 peuvent également aider les chiens arthritiques.

 

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)