Catégories du blog

NUTRITION ET ALIMENTATION DU CHIEN ET DU CHAT  (98)
Les clefs d'une vie plus saine pour votre chien et votre chat ! Cette rubrique vous donnera tous les conseils [...]

CONSEILS POUR VOTRE CHIOT  (32)
Chaque chiot est unique. Avoir un nouveau chiot est un vrai plaisir et est sans doute l’expérience la plus en [...]

VOS ANIMAUX ET LES SAISONS  (86)
Retrouvez tous nos conseils pour aider nos animaux de compagnie à rester en pleine forme au fil des saisons !

SANTE , SOINS ET HYGIÈNE DE VOTRE CHIEN ET DE VOTRE CHAT  (140)
Conseils pour un animal en bonne santé Garder votre animal en bonne santé est un engagement à vie. Après tout, vot [...]

ÉDUCATION ET COMPORTEMENT CHIEN ET CHAT  (43)
Vous êtes très nombreux à vous interroger sur les comportements de vos animaux de compagnie qui vous apparaissent c [...]

ACCESSOIRES UTILES POUR CHIEN ET CHAT  (4)
Tous nos conseils pratiques pour bien choisir les objets du quotidien de votre chien ou de votre chat comme son [...]

CONSEILS CHAT ET CHATON - Alimentation - Comportement -Education- Santé -Soins  (51)
Tous nos conseils pour bien vivre avec son chat et son chaton.Comprendre son comportement et l'éduquer . Comment [...]

PROMOTIONS  (12)
Tous les meilleurs bons plans & promos de votre boutique ANIMO-PETFOOD  Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NEWS ET ACTUALITÉS SUR LE CHIEN ET LE CHAT  (48)
Retrouvez toutes les news et les actualités sur les chiens et chats du monde entier.

NOS ELEVEURS PASSIONNES  (2)
Nos éleveurs passionnés.   Découvrez nos éleveurs passionnés qui partageront avec vous le plaisir d’accueillir un [...]

Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Nos services

Informations

Aidez-moi! Mon chien lèche tout

Publié le : 13/06/2019 10:41:35
Catégories : ÉDUCATION ET COMPORTEMENT CHIEN ET CHAT , SANTE , SOINS ET HYGIÈNE DE VOTRE CHIEN ET DE VOTRE CHAT

chien-lechage-excessif-compulsif

Comme nous le savons, les chiens adorent utiliser leur langue ! Bien que cela puisse nous sembler quelque fois désagréable, lécher est un comportement normal dans la vie de nos amis canins. Ils peuvent lécher pour se toiletter ou se nettoyer, dire bonjour à des amis humains, ou simplement parce qu'ils aiment le goût ou la texture de quelque chose dans leur environnement. 

Tant que c'est fait avec modération (quelques léchouilles par-ci, par-là.), ce comportement n'est généralement pas préoccupant.
Cependant, il est également vrai qu'un léchage excessif peut être un signe que quelque chose ne va pas. 
Le léchage constant et répétitif d'objets ou de surfaces par un chien est un problème dont la fréquence est difficile à déterminer. Ce léchage peut se produire souvent, mais parce qu’il semble inoffensif et peut-être un peu gênant, de nombreux propriétaires acceptent ce comportement inhabituel ou simplement l’ignorent.
Si votre chien est obsédé par le fait de lécher constamment quelque chose - que ce soit lui-même, les visiteurs, les murs, les sols, les tapis, les murs, les meubles, considérez cela comme un problème qui mérite un examen plus approfondi.


Lorsqu'il ne résulte pas d'un problème médical sous-jacent, le comportement est peu susceptible de nuire. Cependant, si des poils et des fibres sont ingérés, un léchage constant peut potentiellement entraîner des problèmes de santé, tels qu’un blocage intestinal mettant sa vie en danger, nécessitant une intervention chirurgicale.

Certains changements de comportement, tels que le manque soudain d’intérêt pour jouer ou manger, sont des signes avant-coureurs. Mais il existe en réalité de nombreux autres types de comportements que les animaux de compagnie adoptent qui peuvent également signaler un problème de santé sous-jacent, notamment les comportements de léchage excessifs. Ils sont en réalité la manière dont notre animal dit: «Je ne me sens pas bien.».

Parmi les causes courantes de léchage excessif, mentionnons les suivantes :

Comportement de recherche d'attention

Oui, votre boule de poils peut être en train de lécher sans arrêt, simplement parce qu'il a compris qu'il pouvait attirer votre attention.

Beaucoup de chiens qui commencent à lécher des surfaces, peu importe la raison, apprennent que leur comportement entraîne une réaction de la part de son propriétaire. Si, à chaque fois que votre chien lèche,et que vous l'arrêtiez de faire cela , même si cette réponse est une punition, cela peut être gratifiant pour un chien qui désire plus d'attention. Une fois que les chiens ont compris qu'un comportement peut entraîner votre attention, ils sont donc susceptibles de le répéter.

Savoir si le comportement se produit en l'absence de personnes est le meilleur moyen de déterminer si la recherche d'attention est un facteur important contribuant au comportement de léchage.

Le moyen idéal de le faire est de filmer votre chien lorsqu'il est laissé seul à la maison. Une caméra vidéo peut viser la zone générale où le chien passe beaucoup de temps et laisser l'enregistrement lorsque vous êtes absent. Si le comportement est réduit ou inexistant dans de telles circonstances, le léchage fait très probablement partie d'un trouble de recherche d'attention.

Comment gérer le comportement d'un chien qui cherche l'attention ?

Le traitement des comportements de recherche d'attention nécessite que le propriétaire ignore complètement le chien dès qu'il commence à adopter ce comportement. Il ne faut parler au chien ou même établir un contact visuel et quitter la pièce si possible. Si vous pouvez le faire de manière cohérente, le comportement cessera éventuellement. Cependant, au début, le comportement du chien peut augmenter de façon spectaculaire, car le chien tente d'attirer l'attention à laquelle il était habitué. Si les propriétaires veulent que ce comportement cesse finalement, ils doivent l'ignorer complètement, aussi agaçant soit-il.

Recherche de nourriture

Le léchage excessif de surfaces peut être purement un comportement de recherche de nourriture. Si votre animal lèche le sol de la cuisine mais pas dans les autres pièces, il a donc probablement appris qu'il pouvait y découvrir de la nourriture.

Par exemple, dans une famille avec de jeunes enfants, de nombreux chiens apprennent à lécher les sols autour des zones où les enfants mangent pour consommer les miettes de nourriture tombées.

Un chien qui suit un régime sévèrement restreint peut également apprendre à lécher le sol, les chaises ou les meubles à la recherche de nourriture. Une fois que les chiens ont appris qu'ils peuvent être en mesure d'acquérir de la nourriture dans ces zones, le comportement peut sembler obsessionnel lorsqu'il s'agit simplement d'un comportement d'appétit appris.

Pour réduire le problème du léchage, il suffit simplement d'identifier et de nettoyer soigneusement toutes les zones ou de la nourriture ont été déposées et de limiter l'accès du chien à ces zones. Utiliser des barrières pour enfants pour éloigner les chiens des zones où les enfants mangent est également une bonne idée. Fermez la cuisine afin que votre chien ne se sente pas obligé de se livrer à ses tâches de nettoyage de façons additives.

Problèmes d’allergies

Les allergies sont les premières causes de léchage excessif chez le chien. . Vous remarquerez que votre chien se lèche les pattes entre les orteils (entraînant parfois une coloration des poils due à des enzymes dans la salive). Ils peuvent se lécher et se mordre leur arrière-train et l’intérieur de leurs cuisses.

Les allergies environnementales sont causées par les poussières, le pollen et d’autres particules en suspension dans l’air qui peuvent déclencher une inflammation de la peau et provoquer des démangeaisons. Nettoyer les pattes de votre chien avec des lingettes pour chiens ou un gant de toilette chaud après une promenade à l'extérieur peut aider à réduire les allergènes dans l'environnement.

Les pesticides, les produits chimiques et les shampooings peuvent être à l'origine d'une affection cutanée chronique appelée dermatite de contact. . Les allergies peuvent inclure une sensibilité aux colorants ou aux produits chimiques dans votre produit ménager, dans vos nettoyants à tapis ou dans quelque chose que vous utilisez pour traiter votre jardin.

Des changements dans les produits de toilettage où les shampooings peuvent être suggérés en cas de dermatite de contact. Vous devez utiliser un shampooing hypoallergénique pour votre animal de compagnie en cas de dermatite de contact.

Des changements dans les produits de nettoyage ménagers peuvent être nécessaires si une dermatite de contact est suspectée.

Peau sèche - les conditions météorologiques saisonnières peuvent enflammer la peau de votre chien, la rendant sèche et sensible. Les chiens peuvent se lécher pour soulager la sécheresse inconfortable. Les carences en acides gras peuvent également causer des problèmes de peau sèche.

Infections- les léchages excessifs peuvent avoir une infection cutanée. Les conditions courantes incluent les infections bactériennes, fongiques ou parasitaires.

Parasites - les piqûres de puces, d'acariens et de tiques peuvent irriter la peau de votre chien. La plupart des tiques sont visibles à l'œil nu; les autres parasites ne le sont pas. Les acariens sont microscopiques et les puces ne sont pas remarquées sauf en cas d'infestation importante. Traitez votre chien et tous vos animaux ainsi que l’environnement avec des antiparasitaires pour éliminer les parasites.

Enfin, un changement dans le régime alimentaire de votre chien peut faire toute la différence en ce qui concerne les démangeaisons chroniques et le léchage! Les allergies d'origine alimentaire peuvent être un gros problème conduisant à la douleur, à l'inflammation, à la mastication et à une infection secondaire. Identifier les ingrédients auxquels votre chien est allergique peut vous aider à modifier son régime alimentaire de manière appropriée et à mettre fin au problème. La plupart des chiens sont allergiques à des ingrédients tels que le maïs, le soja et les produits à base de blé. Toutefois, certains chiens peuvent être allergiques à certaines sources de protéines telles que le poulet ou le bœuf. Les chiens peuvent également être allergiques à certains colorants et conservateurs (anti-oxygène, antioxydants etc. ) chimiques.

Notez que votre chien peut également présenter d'autres symptômes liés aux allergies alimentaires, pas seulement le léchage. Votre chien peut également avoir des problèmes de digestion, tels que des gaz, des ballonnements et même vomissements et diarrhée.

Des suppléments peuvent aider à maintenir l’équilibre de la flore naturelle, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, en aidant à prévenir les démangeaisons secondaires

Si vous remarquez ce type de léchage en plus d'autres symptômes tels que des plaies, des rougeurs, si la peau change de couleur des boutons ou des croûtes sur la peau ou des pertes visqueuses et souvent malodorantes, faites vérifier votre chien par son vétérinaire immédiatement.

Alors n'attendez pas trop longtemps !

Pour vous aidez à prendre soin de la peau et du pelage de votre chien

Croquettes naturelles pour chien "Délice des pêcheurs"

Sans céréales - Sans gluten -Sans OGM- Hypoallergéniques - 100 % naturelles - AUCUN sous-produit, AUCUN colorant artificiel, agent de conservation ou arôme -Cuisson douce basse température- Riches en poisson.

Prendre soin de la peau et du pelage de votre chien -peau sèche-perte de poils -pellicules-poil terne et sec

A découvrir ici >

Friandises fonctionnelles pour chien

PEAU ET PELAGE sont des friandises pour les chiens qui favorisent la bonne santé de la peau et l’éclat du pelage.
La peau et le pelage forment le plus grand organe d’un animal et constituent la première barrière de protection contre les agressions l’extérieurs.

friandises peau et pelage pour chien

A découvrir ici >

Problèmes gastro-intestinaux

Le léchage excessif du sol, des murs ou d’autres objets inhabituels ou s'il se lèche les lèvres fréquemment, est souvent causé par des nausées ou d’autres types de maux d’estomac. Cela peut également être le signe d'un problème médical non diagnostiqué comme une maladie du foie, une insuffisance pancréatique, une maladie intestinale inflammatoire, un parasite une allergie alimentaire ou une intolérance à quelque chose dans l'alimentation, ou une maladie inflammatoire de l'intestin etc.…

Les nausées peuvent déclencher un léchage excessif. Un chien souffrant de maux d'estomac peut lécher différentes choses pour tenter de faire disparaître cette sensation.

La nausée peut résulter d'un changement de régime ou d’un régime non adapté ou de mauvaise qualité.

Les suppléments, les restes de table, la viande crue où des os, les friandises non adaptées peuvent provoquer des désordres intestinaux, une allergie alimentaire ou une intolérance à quelque chose dans l'alimentation voir même une intoxication par quelque chose qu'il n'était pas censé manger - comme du chocolat.

Quelques chiens ont eu un comportement de léchage excessif après les repas, ce qui, pourrait indiquer une nausée ou une gêne provoquée par une alimentation.

Envisagez un essai de régime hypoallergénique pour écarter toute intolérance ou hypersensibilité alimentaire.

Les malaises gastriques peuvent être la conséquence également d’un effet secondaire d'un médicament. Certains peuvent être susceptibles de provoquer des nausées, en particulier lorsqu'ils sont administrés l'estomac vide. De nombreux médicaments par voie orale, tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer des nausées. En outre, de nombreux antibiotiques oraux peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux, en particulier s'ils sont administrés l'estomac vide.

La giardose est une maladie causée par un parasite qui infecte le tractus intestinal. Cela peut non seulement entraîner une perte de poids et une léthargie, mais aussi des vomissements et une diarrhée. Les chiens atteints de giardose ne montrent parfois aucun signe du problème.

Lorsqu'un chien boit de l'eau contaminée ou une nourriture souillée, le parasite pénètre dans l'intestin grêle.

Un chien qui se lèche, ou le tapis, ou un autre objet, n'est pas toujours une indication de cette maladie parasitaire. Toutefois, si votre chien lèche de manière obsessionnelle des choses à l'extérieur, les chances de détecter le parasite pourraient augmenter considérablement. Fixez un rendez-vous avec votre vétérinaire pour vous assurer que votre animal de compagnie n'a pas cette maladie.

Pancréatite - Il s'agit d'un grave problème de santé qui affecte le pancréas de votre chien - un organe qui joue un rôle majeur en aidant son corps à décomposer la nourriture qu'il consomme. Le pancréas sécrète des enzymes digestives qui facilitent la digestion. Si le pancréas est irrité, les enzymes digestives peuvent pénétrer dans l'abdomen de votre chien. Cela conduit souvent les enzymes à décomposer d'autres organes, tels que le foie et les reins. Comme vous pouvez l’imaginer, la pancréatite chez le chien peut, dans certains cas extrêmes, être fatale. Les symptômes incluent fatigue, perte d'appétit, difficultés respiratoires, vomissements et diarrhée. Les causes les plus courantes sont l'excès de graisse ou de calcium dans le sang, mais l’obésité et le léchage de substances toxiques (telles que les aliments rances) peuvent également être un facteur contributif.

Vidange gastrique retardée- Comme son nom l'indique, la vidange gastrique retardée se produit lorsque la nourriture ne circule pas correctement dans le système digestif de votre chien. Ce mouvement est également connu sous le nom de motilité gastrique. Si votre chien vomit des aliments non digérés environ 12 heures après avoir mangé, cela indique un problème. L'estomac d'un chien doit être vide entre 6 et 8 heures après un repas. Manque d'appétit, perte de poids soudaine et éructations répétées sont d'autres signes de retard de la vidange gastrique. Un blocage potentiel de cette maladie est un blocage intestinal.

Un léchage constant du tapis pourrait entraîner l'ingestion de fibres de tapis. Avec le temps, cela pourrait contribuer à un blocage.

Si votre chien présente ces signes et qu'ils durent plus de 24 heures, ou s'ils sont associés à des vomissements, à une diarrhée ou à un manque d'appétit, il est important de contacter votre vétérinaire. Des tests et des analyses pourraient être facilement effectués pour rechercher la cause du dérangement gastro-intestinal.

Découvrez notre gamme alternative de nourriture hypoallergénique sans céréale

"Régal de Venaison"

La viande de Venaison est utilisée dans notre recette -Régal de Venaison- pour chiens pour fournir une source alternative (nouvelle). Les nouvelles protéines de la viande de Venaison sont utiles lorsque votre animal de compagnie a une réaction allergique connue aux protéines les plus couramment utilisées.

Une source de protéines "nouvelles", réduit la réponse immunitaire de l'organisme lors d'allergies et/ou d'intolérances alimentaires.

croquettes naturelles pour chien

FORMAT 2 KG FORMAT 12 KG

Friandises fonctionnelles pour chien DIGESTION

Les friandises Digestion soutiennent la santé digestive et améliorent la santé globale de votre animal de compagnie. Cette recette est enrichie en probiotiques, prébiotiques et d’une forte quantité de fibres afin de faciliter la digestion de votre chien

friandises pour la sante digestive chien

Je découvre >

Déficiences nutritionnelles

Très rarement, un chien ayant une carence nutritionnelle cherchera à remplacer les nutriments qui lui font défaut en cherchant dans les endroits les plus étranges! Cela peut se manifester en mangeant des choses étranges en mâchant ou en essayant de manger des choses qui ne sont pas réellement de la nourriture, allant de la terre aux roches, en passant par le papier, le plastique, les vêtements et les matières fécales. ! Le léchage excessif de certaines choses peut être le résultat final d'une carence ou d'un déséquilibre nutritionnel, et si le léchage se développe sans explication chez le chien adulte, ceci devrait être votre première considération. Le coupable est un aliment de qualité médiocre et le chien essaie simplement de tirer des nutriments de la saleté qu'il ne tire pas de sa nourriture ou ne mange pas assez et il a faim.

Assurez-vous de donner à votre chien un régime nutritionnel complet, adapté à son âge et à son stade de vie, et ne lui faisant pas défaut.

En cas de doute, discutez avec votre vétérinaire des tests de déséquilibre nutritionnel et des suppléments que vous pouvez nourrir avec votre chien pour vous assurer qu'il reçoit tout ce dont il a besoin.

Faim ou déshydratation 

Les chiens peuvent lécher simplement parce qu'ils ont faim ou soif, surtout si une légère déshydratation s'installe. Le léchage aide à stimuler la salive, ce qui peut aider lorsque la bouche d'un chien est sèche.

Problèmes dentaires

Certains chiens peuvent lécher comme moyen de soulager la douleur ou l'inconfort de la bouche en raison de problèmes dentaires ou d'un problème de gencive comme la gingivite voire des problèmes plus graves.

Le léchage répétitif de l'air sans cible évidente peut être causé par la douleur ou l'inconfort dentaire, ou tout autre problème dans la bouche comme une blessure, une infection, une croissance orale ou une tumeur.

L'hygiène dentaire est importante pour la santé générale de votre chien et devrait faire partie de ses soins et de son entretien. Les problèmes dentaires peuvent non seulement causer un léchage excessif, mais ils peuvent entraîner d'autres problèmes de santé encore plus dommageables.

Si le léchage est vraiment excessif, vous devriez consulter votre vétérinaire pour un bilan de santé. Parfois, le léchage peut être associé à des problèmes de santé plus graves, tels que des troubles du système surrénal ou nerveux, voire une maladie du foie ou des reins.

Même si vous n'avez pas vu votre chien manger quoi que ce soit, si vous remarquez un léchage répétitif de l'air, il est toujours utile de vérifier à l'intérieur de la bouche de votre chien pour vous assurer que rien n'est coincé entre ses dents. Les chiens sont des créatures curieuses et, comme un enfant en bas âge, mettra n'importe quoi dans sa bouche!

friandises-fonctionnelles-dentaire-chien-chiot

Je découvre >

Douleur ou inconfort physique

Les chiens ne peuvent pas masser un point douloureux, alors ils se lèchent à la place. Se lécher les articulations peut signifier une arthrite ou des muscles contractés.

Si votre chien lèche une zone particulière de manière excessive et persistante, vérifiez s'il a une coupure, une ecchymose ou un gonflement.

Le léchage est techniquement un comportement normal, mais les chiens qui lèchent un point de manière obsessionnelle peuvent provoquer des lésions, un problème également observé chez les lécheurs anxieux.

Un léchage excessif après une blessure ou une intervention chirurgicale pourrait entraîner le retrait prématuré des sutures, la réouverture du site chirurgical ou une infection.

Si votre chien lèche une zone particulière de manière excessive et persistante, vérifiez s'il a une coupure, une ecchymose ou un gonflement.

Les colliers peuvent endommager les nerfs qui descendent jusqu’aux les pattes antérieures si le chien tire constamment sur la laisse. Cela peut entraîner une sensation anormale dans les pattes ce qui se manifeste par le fait que votre chien se lèche les pattes (ce qui est parfois considéré à tort comme une allergie). Retirez le collier (et utiliser un harnais à la place) et traiter la blessure au cou peut arrêter le léchage au niveau de la patte.

Les laisses rétractables sont particulièrement nocives car lorsque votre chien court et arrivent au bout de la laisse, il se fait très vite secouer avec toute la force qu'il utilisait pour courir. Toute cette force va dans son cou.

Troubles surrénaliens

Votre chien peut souffrir de la maladie de Cushing. C’est un désordre métabolique causé par une production chronique et excessive de cortisol par les glandes surrénales qui peut endommager ou toucher de nombreux organes tels que les reins et le foie. Ces troubles sont également connus pour provoquer un léchage excessif du sol en raison de nausées. L'insuffisance hépatique provoque également cette étrange habitude de lécher. L'insuffisance hépatique peut avoir été causée par la maladie de Cushing ou une autre maladie.

Problèmes neurologiques

Différentes maladies neurologiques peuvent perturber diverses fonctions normales du corps susceptible de conduire à ce comportement. Le diagnostic de problèmes neurologiques sera plus probable si le comportement de léchage est pratiquement impossible à interrompre et si, tout en léchant, le chien agit comme s'il ne connaissait pas son environnement. Ce comportement peut aussi être dû à des crises partielles surtout si le chien semble "zoné" ou inconscient de ce qu'il fait.

Des affections telles que l'épilepsie, les tumeurs cérébrales, les infections, les maladies immunitaires et dégénératives peuvent toutes affecter directement le système nerveux d'un chien et donc son comportement. Chez les animaux de compagnie plus âgés, les processus de vieillissement peuvent avoir un effet direct sur le cerveau, conduisant à un dysfonctionnement cognitif et à la sénilité.

Il est toujours conseiller de voir son vétérinaire

Dysfonctionnement cognitif canin

Le syndrome de dysfonctionnement cognitif est une affection liée au vieillissement du chien. Les chiens atteints de dysfonctionnement cognitif peuvent afficher une variété de comportements répétitifs. Mais si le comportement de léchage excessif est le résultat d'un dysfonctionnement cognitif, le traitement sera alors différent de celui appliqué aux chiens sans déficience cognitive.

Si le chien a plus de 11 ans, des études ont montré qu'il y avait de bonnes chances qu'il montre au moins un signe de déclin cognitif.  Les signes de déclin cognitif comprennent la confusion, les changements dans les relations avec les gens et autres animaux de la famille, les changements dans le niveau d'activité, une perturbation des cycles veille-sommeil et une diminution de la capacité d'apprendre ou de se rappeler les commandes (par exemple un chien propre peut commencer à éliminer dans la maison). Le dysfonctionnement cognitif est un diagnostic d'exclusion. Par conséquent, si un chien présente des signes de déficience cognitive ainsi que des comportements répétitifs, il faut alors éliminer les causes médicales possibles avant de traiter les problèmes de comportement.

Traiter le dysfonctionnement cognitif peut aider à réduire les signes de comportements répétitifs. Bien que cette maladie soit une maladie évolutive qui ne puisse être guérie, vous pouvez l’atténuer au moyen d’un traitement médicamenteux, de changements environnementaux et d’une modification du comportement.

L'ennui

Dans certains cas, un chien lèche de manière obsessionnelle simplement parce qu'il s'ennuie. Le léchage est un exutoire courant pour un chien qui s'ennuie, tout comme la mastication. Certains chiens mâchent des chaussures et des meubles, et vous trouverez des chiens qui lèchent des tapis ou d'autres endroits. Ce type de comportement peut être gênant, mais il peut également être corrigé.
Le manque de stimulation physique ou mentale est l'une des raisons pour lesquelles votre chien pourrait s'ennuyer. Certaines races sont beaucoup plus énergiques que d'autres et les races avec beaucoup d’énergie peuvent s'ennuyer facilement.
Si vous pensez que l'ennui est peut-être la raison pour laquelle il manifeste un comportement de léchage excessif, vous pouvez procéder de différentes manières pour essayer de résoudre le problème. 
Premièrement, assurez-vous que votre chien fasse beaucoup d'exercice.  Promenez votre toutou dans le quartier deux fois par jour, si possible. Et jouez avec lui autant que vous le pouvez entre les promenades. Sortez dans la cour et courez dans l'herbe ensemble. Jouer à chercher, à cache-cache ou à d'autres jeux courir après une balle ou participer à un entraînement de flyball ou d'agilité, les rendra incroyablement heureux. 
Il est important de comprendre que laisser un chien dans la cour toute la journée ne garantit pas une activité physique suffisante. La plupart des chiens, en particulier ceux vivant dans des foyers comptant un seul animal domestique, ne font pas d’exercice physique. Ils dorment la majeure partie de la journée et attendent que leurs propriétaires rentrent à la maison, puis tentent d'initier des interactions avec eux.

Enrichir l'environnement du chien avec une variété d'objets interactifs, tels que des jouets qui bougent ou font du bruit lorsque le chien interagit avec eux ou des jouets qui distribuent de la nourriture, donnent au chien la possibilité de faire de l'exercice alors qu'il est seul à la maison. Cela permet également au chien de présenter des comportements typiques de l'espèce, tels que la mastication et l'exploration.

Variez ses jouets

Les chiens présentent une préférence pour de nouveaux jouets. Votre chien peut s'ennuyer simplement parce qu'il est fatigué de jouer avec les mêmes vieux jouets et il doit être capable de se concentrer sur quelque chose de nouveau. Un nouveau jouet peut ajouter de l'excitation pendant la journée alors que votre chien est seul à la maison. 

ennui-chien

Découvrez notre sélection de jouets >

Aussi, soyez sélectif sur les jouets avec lesquels ils jouent. Il existe de nombreux jouets pour chiens spécialement conçus pour attirer son attention pendant des heures. Ces jouets s'appellent des jouets de puzzle et offrent souvent de la nourriture en récompense.

Il existe même des jeux casse-tête pour les chiens, qui nécessitent que certaines pièces soient déplacées ou retournées pour révéler un festin.

Vous pouvez même changer leurs jouets pour qu'ils aient toujours quelque chose de nouveau pour jouer et qu'ils continuent à être intéressants pour le chien.

Pour un défi différent, cachez les jouets préférés de votre chien afin qu'il ait une petite chasse au trésor.

Une autre option à envisager si vous ne pouvez pas rester avec votre chien toute la journée et que celui-ci manifeste des signes d’ennui est de l' emmener à la garderie pour chiens. Vous pouvez faire également appel au service d’un gardien trois ou quatre fois par semaine.

Stress ou anxiété

Stress ou anxiété il y a des situations où un chien lèche de façon excessive parce qu'il est stressé par quelque chose ou parce qu'une situation est anxiogène pour lui.

Le fait de lécher permet à un chien d’apaiser une situation mais aussi de s’apaiser lui-même.

Il est donc important de reconnaître si un chien vit une anxiété, un conflit ou une frustration dans son environnement plutôt  que de déterminer si le comportement est un véritable trouble compulsif. Tenter de déterminer la source de l'anxiété, des conflits ou de la frustration est essentiel pour élaborer un plan de traitement approprié.

Le comportement d’un chien en proie à de l’anxiété ou à un conflit peut consister à se lécher le nez et les lèvres à plusieurs reprises, à bâiller, à secouer la tête ou à faire les cent pas, lécher les surfaces en plus des signes les plus évidents tels que tremblement de la tête et de la queue et essayer de se cacher

L'anxiété peut aussi s’accompagner d'une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, un halètement excessif, de la salivation et d'une dilatation des pupilles.

D’autres symptômes tels qu'uriner, déféquer, pleurs, aboiement ou gémissements et agression peuvent être les signes d’une anxiété.

Déterminer les causes d’anxiété.

Fondamentalement, tout événement majeur de votre vie ou de celui du chien peut causer de l'anxiété chez votre chien.

Les situations pouvant engendrer de l'anxiété, des conflits ou des frustrations sont notamment :

  • une stimulation insuffisante
  • un manque d'exercice
  • des modifications de routine
  • tout changement dans l'environnement
  • changement d’horaire des propriétaires
  • un déménagement
  • des incohérences dans les interactions du propriétaire, telles que le recours abusif à une punition
  • l'ajout ou le départ de membres de la famille, y compris d'autres animaux de compagnie
  • des événements provoquant une peur intense ou récurrente.  
  • des interactions imprévisibles ou effrayantes avec des personnes ou des animaux
  • l’âge
  • la perte d’emploi
  • être enceinte
  • la mort


signe-anxiete-chien

De plus, le tempérament (craintif ou anxieux) peut jouer un rôle important dans l'apparition et le développement de problèmes de comportement liés à l'anxiété et plusieurs facteurs prédisposent à lanxiété, tels que les facteurs génétiques et les expériences vécues au cours du développement et de lapprentissage.

N'oubliez pas également que plusieurs facteurs de causalité jouent un rôle dans l'apparition de nombreux problèmes de comportement, et que les troubles liés à l'anxiété et compulsifs ne sont pas différents. Souvent, la situation ou l’état de santé à l’origine d’un problème n’est pas le même que celui qui le maintient ce qui rend la collecte du comportement et les antécédents médicaux indispensables à un diagnostic précis. Par exemple, les états pathologiques qui causent de la douleur ou de l'inconfort peuvent être source d'anxiété et l'anxiété peut conduire à des comportements de redirection qui, avec le temps, peuvent devenir des comportements compulsifs. Pour cette raison, la correction d'un problème de santé ne peut pas toujours entraîner un changement immédiat de comportement. La modification du comportement et la gestion de l'environnement peuvent encore être nécessaires pour modifier le comportement.

Si vous êtes capable d'identifier et de supprimer les déclencheurs, vous pouvez réduire considérablement le niveau de stress de votre chien. Bien sûr, il sera pas toujours possible d'éviter ou de se débarrasser de la chose ou de la situation qui semble déranger votre chien. Par exemple, si votre chien est inquiet pendant les orages, vous ne pouvez certainement pas empêcher ces événements !

Une fois qu'il a été déterminé que le léchage est un problème du comportement primaire découlant d'une anxiété, d'un conflit ou d'une frustration, le traitement doit associer la modification du comportement, la gestion de l'environnement et parfois être associé à un traitement médicamenteux.

Le but de ces traitements est de réduire l’anxiété et les conflits qui auraient pu conduire au trouble compulsif.

Dans le cadre du traitement, rappelez- vous qu’il faut ignorer votre chien chaque fois qu'il commence à adopter le comportement. Même si ce n'est pas la cause principale, un propriétaire qui récompense par inadvertance le chien pour le léchage peut contribuer à la persistance du comportement.

Gestion environnementale

L’objectif principal est de fournir au chien un environnement aussi exempt que possible d’anxiété et de conflit, suffisamment stimulant (permettant des comportements normaux propres à une espèce) et dans lequel les interactions avec vous soient prévisibles et cohérentes. Dans la mesure du possible, la source du conflit devrait être identifiée et retirée de l'environnement de l'animal. Lorsque la source d'anxiété ou de conflit ne peut pas être supprimée (par exemple, un nouveau bébé ou un animal de compagnie), il convient alors de tenter une désensibilisation aux stimuli induisant l'anxiété. 

 Si votre chien ne reçoit pas suffisamment d’exercice, il est important de trouver des moyens pour augmenter l’exercice de votre chien qui correspond à votre mode de vie et enrichir son environnement avec une variété d'objets interactifs (comme des jouets qui bougent ou qui font du bruit lorsque le chien interagit avec eux ou des jouets qui distribuent de la nourriture).

Si vous avez récemment déménagé dans une nouvelle maison, essayez de rendre l'environnement de votre chien le plus familier possible. Apportez leurs vieux jouets avec vous et conservez leur vieux lit. Cela pourrait les aider à s’adapter plus facilement au nouvel environnement.

Modification du comportement

Toute punition doit être arrêtée immédiatement. Étant donné que la plupart des propriétaires d’animaux de compagnie n’utilisent pas la punition de manière appropriée (dans les 1 à 2 secondes qui suivent chaque comportement inapproprié, à une intensité suffisante), la punition peut être une source importante de conflit et d’anxiété pour les animaux de compagnie.

Exercices de commandement-réponse-récompense. Pendant les deux à quatre premières semaines, les interactions avec vous devraient être limitées à la nourriture, aux exercices et à d’autres nécessités ainsi qu’aux séances d’entraînement quotidiennes.  Ces séances d’entraînement doivent consister en des interactions très structurées dans lesquelles on demande à l’animal de répondre à une commande qu’il connaît déjà bien, et quand il répond, il est récompensé. Les chiens ne devraient pas être punis pour avoir omis de répondre; ils ne reçoivent tout simplement pas la récompense. Ces séances vous fournissent un moyen approprié d’interagir avec votre chien. La prévisibilité et la cohérence de ces exercices de commande-réponse-récompense peuvent considérablement réduire l'anxiété d'un chien.

Substitution de réponse. Si vous avez appris à reconnaître les circonstances dans lesquelles votre chien est susceptible d'adopter le comportement de léchage, vous pouvez essayer une technique appelée contre-conditionnement ou substitution de réponse.  Comme le suggère ce dernier terme, le but de cette formation est d'apprendre à votre chien  à fournir une réponse alternative au lieu d'adopter le comportement inacceptable. Vous pouvez y parvenir de plusieurs manières, mais pour réussir, il faudra du temps, de la patience et de la cohérence.

Si vous êtes propriétaires de petits chiens, vous pouvez attacher une longue laisse de votre chien à vous lorsque vous vous déplacez à la maison. Idéalement, les chiens devraient également porter des colliers pendant cette période. Lorsque vous voyez que votre chien montre des signes indiquant qu'il commencera à lécher, vous devez immédiatement le distraire, mais calmement, en le tirant ou en lui donnant l'ordre de venir, comme de s'asseoir. Il est important d’utiliser uniquement une commande que votre chien connaît bien et à laquelle il est susceptible de réagir à ce moment-là. Pour cette raison, vous pouvez être amené à pratiquer les exercices de commandement-réponse-récompense décrits ci-dessus pendant quelques semaines avant de commencer les exercices de contre-conditionnement.

Si vous vous sentez mal à l'aise avec votre chien, vous devez essayer d'autres méthodes pour le distraire lorsqu'il semblerait qu'ils pourraient commencer à lécher les surfaces. Des jouets qui couinent, des sifflets, des bidons à secouer (une canette remplie de haricots ou de pièces de monnaie) ou d’autres dispositifs faisant du bruit peuvent être efficaces. Les autres solutions de rechange sont les bouteilles d’eau, les appareils à ultrasons ou les vaporisateurs de citronnelle. Il est important de se souvenir  que ces dispositifs ont pour but d'interrompre le comportement de votre  chien afin qu'un comportement alternatif puisse être récompensé. Leur but n'est pas de réduire la probabilité de réapparition du comportement (comme le ferait une punition correctement appliquée), il est donc essentiel que le dispositif de distraction ne provoque ni peur ni anxiété. Si le dispositif choisi semble augmenter l'anxiété de votre chien ou provoquer une réponse effrayante, vous devez l'arrêter immédiatement et essayer un dispositif moins surprenant. Il ne doit absolument pas être associé au propriétaire qui crie ou dit au chien: "Non." Une fois que le chien est distrait avec succès et se tourne vers le propriétaire pour un ordre, vous devez calmement donner un ordre à votre chien et le récompenser pour avoir correctement répondu.

Au départ, un chien devrait être récompensé chaque fois qu'il répond à une commande, de préférence avec un objet de valeur ou une friandise. Une fois que le chien a répondu à une commande, vous devez essayer  de le faire participer à d'autres activités enrichissantes et gratifiantes, telles que jouer.

Intervention médicamenteuse

Quelquefois, votre vétérinaire peut prescrire des médicaments lors du traitement de tout trouble lié à l’anxiété

Il est très  important d’en parler avec votre vétérinaire qui sera en mesure d’évaluer la situation en fonction de l’âge et des antécédents de votre chien. Il est également important de  vous faire aider par un spécialiste du comportement si vous pensez que votre chien souffre d'anxiété.

friandise-naturel-chien-dog-treat-calm-relaxed

Je découvre >

Anxiété de séparation

Beaucoup de chiens ne peuvent pas rester loin de leurs propriétaires pendant une période prolongée. Malheureusement, l'anxiété de séparation est fréquente chez les chiens. Les symptômes de ce trouble apparaissent fréquemment lorsque l'animal s'aperçoit qu'il est sur le point de rester seuls, il devient plus évident à la sortie du propriétaire et devient plus intense entre 30 et 60 minutes après son départ.

Un chien souffrant d'anxiété de séparation lèche parfois de manière obsessionnelle le sol, un tapis, une partie de son corps ou autre chose, comme une sorte de mécanisme d'adaptation.

Certains chercheurs pensent que lorsqu'un chien lèche quelque chose, il libère des endorphines dans son cerveau. Ces produits chimiques aident à calmer le chien. Plus un chien lèche, plus ces endorphines seront libérées. Plus ces endorphines sont libérées, plus le chien léché.

D’autres symptômes de ce trouble de comportements peuvent être décrits :

  • vocalisations excessives (pleurs, hurlements et aboiements),
  • un comportement destructeur (particulièrement dirigé contre des objets fréquemment manipulés par son propriétaire et qui portent leurs odeurs
  • une agitation
  • une défécation et miction inappropriées
  • hypersalivations
  • tentatives d'évasion.

Tous ces changements de comportement s'accompagnent d'une réponse physiologique indicative du stress. Les chiens souffrant d'anxiété de séparation sont décrits par leurs propriétaires comme étant «très collants». Il est fréquent qu'ils suivent un ou plusieurs membres de la famille étape par étape; en essayant d'aller avec eux dans toutes les pièces de la maison. Cela tend à s'intensifier au moment du départ du propriétaire. Il est également typique que les propriétaires décrivent l’accueil de leurs chiens comme une réaction excessive d’enthousiasme.

Pour traiter efficacement l'anxiété de séparation, il convient d'enseigner au chien comment tolérer l'absence de son propriétaire et de corriger les problèmes spécifiques de léchage, de destruction, d'aboiement et d'élimination. Il sera nécessaire de rompre l’hyperlien existant, d’enrichir son environnement afin de réduire les symptômes d'anxiété et de minimiser la tension à la maison.

Tout d'abord, le propriétaire doit avoir le contrôle de son animal de compagnie. Pour augmenter le contrôle de l'animal par le propriétaire, vous devez des exercices d'obéissance de base tels que les ordres de rester assis. Il est également nécessaire de pratiquer des techniques de relaxation par le biais de routines de massage et de conditionnement à l'aide de friandises chaque fois que le chien contrôle son anxiété afin de renforcer les comportements opposés à l'anxiété. Une fois cette première étape franchie, une technique d’apprentissage par désensibilisation est initiée pour amener l’animal à accepter ou à tolérer le départ de son propriétaire de son domicile. Pour cela, une forme de départ progressif est programmée pour permettre à l'animal de prédire, à travers les signaux qu'il reçoit, la sortie du propriétaire.

Commencez les activités de départ normales (habillez-vous, saisissez les clés, etc.), amenez le chien à s’habituer auxdits stimuli. Vous devez procéder calmement et ignorer toutes les réponses du chien, assis de manière détendue sans quitter la maison. Une fois que le chien a eu une attitude plus détendue, vous pouvez passer à l'étape suivant.

Commencez comme indiqué à la première étape. Cependant, au lieu de s’asseoir, vous devez vous diriger vers la porte de sortie, l’ouvrir sans quitter la pièce, puis le fermer et s’asseoir. Cela doit être répété plusieurs fois dans la journée, jusqu'à ce que l'animal réponde en toute tranquillité.

L’étape suivante consiste à répéter les deux précédentes, mais en restant dehors un moment sans bouger ni entrer, puis en vous assoyant calmement sur le canapé. Répétez jusqu'à ce que vous soyez assuré que le chien tolère la situation.

Ensuite, quittez et fermez la porte pendant quelques secondes, puis ouvrez-la, entrez dans la maison et assoyez-vous à nouveau sur le canapé en essayant d’habituer le chien à tolérer les absences de courte durée, à commencer par quelques secondes. La routine sera répétée et le chien recevra un signal du type « part et revient dans une minute». Le retour doit être fait comme quelque chose de normal, en ignorant le chien.

Continuez progressivement d'une étape à l'autre et, avant de passer à l'étape suivante, répétez l'opération jusqu'à ce que le chien ne montre plus aucun signe d'anxiété. Toutes les manières possibles de quitter la maison qui durent moins de 10 minutes doivent être pratiquées. De nombreux départs peuvent être effectués par session si le chien parvient à se détendre suffisamment entre eux. Une fois que le chien peut accepter des sorties à court terme (30 à 60 minutes), il sera normalement capable de tolérer des intervalles de temps plus longs, entre 3 et 8 heures. Cependant, au début, les étapes doivent être prises lentement.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, les problèmes médicaux sont une cause très fréquente de comportement anormal de léchage chez les chiens ! Donc, si vous pensez que le léchage de votre chien est excessif ou inhabituel, vous devriez toujours consulter votre vétérinaire pour un examen avant de faire quoi que ce soit d'autre. Dans de nombreux cas, un examen et quelques tests simples permettront d'établir un diagnostic afin que votre chien puisse commencer un traitement approprié. Votre vétérinaire peut vous recommander un bon comportementaliste dans votre région qui pourra vous aider à cet égard ou vous diriger vers un spécialiste pour obtenir des conseils supplémentaires si le problème est grave.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)