Le virus de l'immunodéficience féline (FIV)

Publié le : 29/04/2019 - Catégories : Chat et Chaton , Maladies

CHAT- FIV CHAT-MALADIE CHAT-virus de l'immunodéficience féline-

Le virus de l’immunodéficience féline (FIV)

Le virus du FIV est très similaire au VIH (virus de l’immunodéficience humaine) chez l’homme. Le virus est transporté dans les ganglions lymphatiques où il se reproduit et se répand dans d’autres ganglions à travers le corps. Dans le premier stade du FIV, le chat infecté peut souffrir temporairement d’un gonflement des ganglions et de fièvre. Une fois ce stade passé, le virus peut rester inactif pendant plusieurs années. Le chat ne montrera aucun signe de maladie clinique. Le dernier stade est le SIDA félin où le système immunitaire du chat se trouve très endommagé, ce qui le rendra sujet à de nombreuses maladies, dont certaines peuvent être fatales.

Le FIV diffère du FeLV dans la mesure où le chat testé FIV positif peut vivre une vie relativement normale après avoir été contaminé. Le chat atteint du FIV ne tombe pas malade à cause du virus lui-même, mais il souffrira plutôt d’infections secondaires (bactériennes, virales, parasitaires ou fongiques) qui surviennent à cause du système immunitaire fragilisé.

La transmission

Le FIV se transmet au contact de la salive d’un chat infecté. Cependant, contrairement au FeLV, le FIV se propage seulement via des morsures profondes et NON PAS via un contact ordinaire, comme des bacs à litières ou des bols de nourriture qu’ils partagent.

Cela veut dire que le chat testé FIV positif peut vivre en sécurité avec un chat testé FIV négatif, à partir du moment où les chats s’entendent et qu’il n’y ait pas de bagarre entraînant des morsures.

La femelle peut transmettre le FIV à ses chatons. Toutefois, contrairement au FeLV, il est parfois possible à une chatte testée FIV positif de donner naissance à des chatons sans leur transmettre le virus.

Le diagnostic

On effectue le test du FIV via une analyse sanguine, en utilisant généralement une combinaison d’essais qui analysera le FeLV en même temps.

Le test FIV a pour but de trouver la présence d’anticorps (des petites protéines fabriquées par les globules blancs en réponse à la présence d’un envahisseur) que l’organisme d’un chat produit en réponse au virus.

Il faut soixante jours aux anticorps du FIV pour apparaître dans le sang. Ainsi, si vous pensez que votre chat est atteint du FIV, veillez bien à attendre au moins soixante jours avant de le faire tester. Autrement, vous pourriez obtenir un résultat erroné.

Parce que les infections causées par ces deux virus s’avèrent complexes, les vétérinaires recommandent souvent de refaire le test à différentes intervalles selon le résultat du test.

La progression de la maladie

Une fois le chat contaminé par le FIV, le chat portera toujours le virus en lui. Contrairement au FeLV, le chat n’est pas capable de combattre le FIV.

La santé d’un chat testé FIV positif peut se détériorer progressivement. Il peut aussi attraper des maladies à répétition suivies de périodes de relative bonne santé. Les signes de l’immunodéficience peuvent apparaître n’importe où dans le corps.

Cependant, si le chat reste en bonne santé et s’il reçoit de bons soins médicaux, il est possible qu’il ne montre pas de symptômes cliniques. Et il se peut qu’il n’en arrive jamais au stade du SIDA félin.

La prévention

Il existe un vaccin disponible contre le FIV mais la plupart des vétérinaires ne le conseillent pas. Il existe plusieurs raisons à cela.

Premièrement, le vaccin n’est pas efficace à 100 %. Il existe cinq souches de FIV et le vaccin n’a été testé que sur une seule.

Deuxièmement, une fois le vaccin contre le FIV administré au chat, le chat sera testé FIV positif pour le reste de sa vie puisque le test FIV est incapable de faire la distinction entre une infection du FIV et la vaccination contre le FIV. Cela pourrait poser problème si votre chat, ayant été vacciné contre le FIV, se perd ou s’il est emmené à un refuge où on utiliserait ce test et croire qu’il est atteint du virus. De même, le test FIV que vous ferez faire à votre chat ne sera jamais précis, donc, vous ne pourrez jamais être sûr de savoir s’il est réellement contaminé.

Troisièmement, tout comme le vaccin contre le FeLV, le vaccin contre le FIV a aussi été lié aux sarcomes associés aux sites d’injection.

Puisqu’un chat testé FIV positif peut vivre longtemps sans montrer aucun symptôme, le vaccin contre le FIV comportera plus de risques que de bienfaits, du moins, jusqu’à ce qu’on mette au point un vaccin plus efficace.

A découvrir : Les recettes YLA pour chats et chatons

Sans céréales - Sans gluten -Sans OGM- Hypoallergéniques - 100 % naturelles - AUCUN sous-produit, AUCUN colorant artificiel, agent de conservation ou arôme -Cuisson douce basse température- Riches en viande et/ou poisson

IMMUNITÉ- Friandises fonctionnelles pour chat et chaton

Supplément de bêta-glucanes pour favoriser la réponse immunitaire
Stimule les défenses immunitaires
Prébiotiques MOS et FOS ajoutés pour une meilleure absorption des nutriments

Complément Oméga 3 ajouté

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Product added to compare.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation, ainsi que notre Charte de Protection des Données.
[Lire notre charte de protection des données] [Plus d'infos sur les cookies sur le site de la CNIL]