Catégories du blog

Recherche dans le blog

Meilleures ventes

Nos services

Informations

La leptospirose, qu’est-ce que c’est ?

Publié le : 01/05/2018 11:46:30
Catégories : SANTE , SOINS ET HYGIÈNE DE VOTRE CHIEN ET DE VOTRE CHAT

LEPTOSPIROSE



La leptospirose, une maladie qui peut infecter aussi bien l’animal que l’homme, est causée par un genre de bactérie connue sous le nom de spirochète. Les spirochètes en forme de tire-bouchon entrent dans l’organisme en creusant directement dans la peau puis, ils se répandent et s’approprient le foie, les reins, les yeux, les organes reproducteurs et le système nerveux central. Une fois dans les reins, la bactérie commence à se multiplier et se déverse dans l’environnement via l’urine infectée.

Tous les animaux peuvent développer la leptospirose, y compris les animaux sauvages (les ratons-laveurs, les chevreuils, les rats, les renards, les lapins et les serpents), le bétail (les vaches, les moutons et les cochons) ainsi que les animaux de compagnie (les chiens, les chats, les chevaux, les reptiles et les oiseaux).

La leptospirose est presque partout, depuis les zones rurales isolées aux grandes villes. On la retrouve plus fréquemment sous un climat chaud et humide, avec des précipitations annuelles élevées puisque ces bactéries vivent dans l’eau stagnante et dans le sol mouillé (où elles peuvent rester infectieuses jusqu’à 6 mois). On les retrouve aussi couramment dans les étangs et les lacs.

Bien que la leptospirose ne soit pas une maladie récente, le taux d’infections chez les chiens et les chats n’a cessé d’augmenter. Cette augmentation est sûrement due à la conquête continue des habitats naturels par l’homme, qui favorise un contact plus fréquent des animaux de compagnie avec la faune infectée. De plus, les tests utilisés de nos jours pour diagnostiquer cette maladie sont beaucoup plus performants qu’autrefois.

Cette bactérie peut infecter aussi bien les chats et les chiens, mais l’infection est plus courante chez les chiens.

Comment les chiens attrapent-ils la leptospirose ?

Le leptospire est plus généralement transmis via l’urine des animaux infectés. Les chiens sont généralement infectés en buvant, en nageant ou en marchant dans de l’eau contaminée par la bactérie. Elle est capable de pénétrer dans le corps du chien via les coupures ou les muqueuses des yeux, de la truffe et de la gueule du chien.

Le risque d’exposition augmente en été et en début d’automne, ainsi que pendant les périodes à forte pluie et les inondations. Les chiens de chasse, les chiens sportifs ainsi que les chiens vivant dans des fermes ou près des bois ont plus de chances de contracter la leptospirose.

Les chiens peuvent aussi attraper la maladie via une morsure d’un animal infecté, la consommation de carcasses d’animaux, ou via le contact avec des chiens infectés. Plus rarement, la leptospirose se transmet via la reproduction ou le placenta de la mère à ses chiots.

Une fois le chien infecté, la bactérie se répand dans le sang et entraîne de la fièvre et d’autres symptômes s’apparentant à la grippe. Une fois que l’organisme du chien a combattu l’infection, il en guérit généralement. Toutefois, le leptospire peut rester dans le foie et les reins, causant des dommages graves aux organes. Les jeunes chiens au système immunitaire encore immature ont plus de chances de subir des complications.

Les symptômes de la leptospirose

Les manifestations cliniques de la leptospirose varient. Certains chiens ne montrent aucun signe, d’autres ont des symptômes légers qui disparaissent d’eux-mêmes tandis que d’autres peuvent développer des maladies plus graves entraînant la mort.

Lorsque les symptômes surviennent, ils apparaissent généralement entre 4 et 12 jours après contamination. Les manifestations cliniques dépendent de la santé du chien ainsi que de la virulence de l’espèce de leptospire présente.

Les symptômes s’apparentant à la grippe sont les plus courants, y compris :

  • La fièvre
  • Le manque d’appétit
  • Les vomissements avec parfois un peu de sang
  • La diarrhée avec ou sans trace de sang
  • Une déshydratation rapide
  • De la faiblesse
  • La dépression
  • La léthargie
  • De la toux
  • La truffe qui coule
  • Le gonflement léger des ganglions

Les autres symptômes peuvent inclure :

  • Des muscles douloureux ; une réticence à bouger
  • Des frissonnements
  • Une soif et une miction accrues
  • L’incapacité d’uriner (signe d’une insuffisance rénale)
  • Une inflammation oculaire douloureuse
  • Une accumulation de fluides dans les pattes, le poitrail ou l’abdomen
  • Des pertes vaginales avec du sang
  • Des gencives rouge foncé avec des taches
  • Une difficulté à respirer, une respiration rapide ou un rythme cardiaque irrégulier

Puisque la leptospirose affecte principalement le foie et les reins, dans les cas graves, la maladie peut conduire à une insuffisance hépatique ou rénale. Si le foie est endommagé, le jaunissement de la peau, des yeux et des gencives peut survenir.

Des caillots sanguins et des saignements peuvent également se développer, ce qui entraîne des saignements de nez et des petits boutons rouges (appelés pétéchies) sur la peau ou les gencives. Dans de rares cas, la leptospirose peut causer des hémorragies soudaines dans les poumons, ce qui rend la respiration difficile et cause une détresse respiratoire.

Diagnostiquer la leptospirose

Le diagnostic de la leptospirose se base sur l’histoire du chien avec la bactérie et les symptômes mais comme ces signes peuvent aussi être confondus avec d’autres maladies, les vétérinaires conseillent généralement de faire d’autres tests. Parmi ces tests, on y trouve des analyses de sang, d’urine, une hémoculture (pour vérifier la présence de la bactérie) et parfois une échographie ou des radios.

Une analyse de sang spéciale appelée « test de micro-agglutination » peut aussi être effectuée. Ce test mesure la réponse immunitaire de l’organisme face à une infection en examinant la quantité d’anti-corps dans le sang.

Le traitement de la leptospirose

On traite généralement la leptospirose avec des antibiotiques et des soins de soutien, y compris des intraveineuses pour combattre la déshydratation causée par les vomissements et les diarrhées. Si le patient est incapable d’assimiler la nourriture, une sonde gastrique peut être utilisée pour apporter les nutriments. Et si l’hémorragie est un problème, une transfusion sanguine peut s’avérer nécessaire.

Lorsqu’on traite cette maladie rapidement et agressivement, les chances de guérison sont bonnes. Toutefois, des dommages permanents au foie et aux reins sont un risque à prendre en compte. Une fois que le patient s’est rétabli, on prescrit généralement des antibiotiques sur une période de 4 semaines, et parfois plus longtemps.

Se protéger de la leptospirose

La leptospirose est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle peut être transmise à l’homme. Tout comme chez le chien, l’infection chez l’homme s’apparente à la grippe et peut entraîner des dommages. La plupart des cas de leptospirose chez l’homme résulte d’une activité dans l’eau. Les enfants ont plus de risque de l’attraper via un animal de compagnie infecté.

Si on a diagnostiqué une leptospirose chez votre chien, vous pouvez prendre les précautions suivantes pour vous protéger ainsi que votre entourage (aussi bien les humains que les animaux) :

  • Évitez tout contact avec l’urine de votre chien. Si votre chien urine dans la maison, METTEZ DES GANTS et nettoyez rapidement l’endroit avec un désinfectant.
  • Faites en sorte que votre chien urine dehors dans un endroit sec loin d’une eau stagnante et des endroits fréquentés par des enfants et des animaux de compagnie.
  • Lavez-vous soigneusement les mains après avoir manipulé votre chien et veillez à ce que les enfants fassent de même.
  • Donnez les antibiotiques prescrits par votre vétérinaire régulièrement jusqu’à ce qu’ils disparaissent.
  • Portez des gants de protection quand vous devez manipuler les fluides ou les déchets de votre chien. Nettoyez sans attendre l’urine, le vomi ou la diarrhée. Le leptospire peut se cacher dans l’urine pendant plusieurs semaines après le traitement, donc, une bonne hygiène et une manipulation correcte sont les meilleurs moyens de prévention contre la propagation de l’infection.
  • Évitez tout contact avec de l’eau qui peut être contaminée par le leptospire, surtout si l’eau est stagnante. Tenez votre chien à l’écart des étangs et de l’eau qui coule lentement et interdisez-lui de boire l’eau des lacs, rivières et mares.

La vaccination contre la leptospirose

Le vaccin contre la leptospirose est inclus dans les programmes de vaccination des chiens. Il se fait en deux injections la première année, suivies d'un rappel. Les rappels ont lieu tous les 6 mois ou tous les ans en fonction du risque encouru.

Il est moins efficace que d'autres vaccins. En effet, le vaccin protège l’organisme des 4 souches les plus courantes de la leptospirose mais il existe plus d’une vingtaine de souches de cette bactérie qui peuvent infecter le chien. Donc, un chien vacciné peut toujours contracter la maladie. De même, puisque la leptospirose est causée par une bactérie (et non un virus), le vaccin est connu comme étant un vaccin « bactérien ». Contrairement aux vaccins anti-viraux, les vaccins bactériens ne préviennent pas l’infection ; ils ne font que diminuer la gravité des symptômes si le chien tombe malade. Ce vaccin n’apporte pas d’immunité à long-terme et doit être injecté tous les ans (certains chercheurs disent qu’il ne dure même pas un an).

Une maladie qu’on peut prévenir et traiter

Si vous vivez dans un endroit où la leptospirose est répandue, veillez bien à ce que le système immunitaire de votre animal de compagnie soit fort et en bonne santé. Vous pouvez aussi prendre des précautions pour vous assurer qu’il ne se retrouve pas exposé au leptospire.

Si votre animal de compagnie normalement en bonne santé devient léthargique et se met à avoir de la fièvre, à uriner plus que d’habitude, avec des traces de sang, appelez votre vétérinaire immédiatement. Bien que la leptospirose peut générer des complications graves, heureusement, il s’agit d’une infection qu’on peut traiter si on s’y prend tôt.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)